1 AN COMME CHEF D'ENTREPRISE, LE BILAN !

Je devance de quelques jours la première bougie de mon entreprise, puisque je vais souffler celle-ci le 25 mars. Mais c'est aujourd&...

Je devance de quelques jours la première bougie de mon entreprise, puisque je vais souffler celle-ci le 25 mars. Mais c'est aujourd'hui que j'ai envie de parler de cette première année en tant que chef d'entreprise. Quel bien grand mot "chef d'entreprise"... D'ailleurs on considère souvent le chef d'entreprise comme un loup à abattre, ou comme une vache à traire, cependant peu voient en lui le cheval qui tire le char.


Bref, tout a commencé le 25 mars 2017. C'était un samedi, il faisait beau. Je m'étais réveillée hyper tôt, genre 6h du matin pour ouvrir la boutique à 10h. J'étais ultra tendue, excitée, stressée. Une nouvelle vie démarrait, ça y est. Samedi c'est jour de marché, j'avais donc décidé d'aller  y faire un tour pour acheter des fleurs fraîches pour pouvoir décorer la boutique, mais j'étais tellement angoissée que je me suis pointée à 7h30 dans les rues de Vannes, les marchands avaient à peine déballé leurs stands ! 8h15  j'étais en boutique, je cogitais, je tournais en rond, tout était déjà prêt pour vous accueillir. J'étais restée la veille jusqu'à tard pour que tout soit parfait. Les minutes étaient interminables, je me demandais ce que je faisais là, je me demandais si j'allais y arriver & si tout cela n'était pas qu'un rêve. J'avais peur, j'arrivais même pas à être heureuse, tellement j'étais tétanisée. Je me rassurais en me disant "les folies sont les seules qu'on ne regrette jamais meuf !" Si mes souvenirs sont bons j'ai ouvert les portes de la boutique à 9h15, vers là. Les dés étaient jetés, ma nouvelle vie pouvait commencer. J'ai fermé les portes de la boutique à 19h pour y accueillir mes proches, histoire tout de même de faire sauter un petit bouchon de champagne. Ce premier jour, 16 personnes sont entrées dans la boutique, 9 sont devenues clients. Comme je vous disais dans mon article "une semaine après l'ouverture, le bilan" je m'attendais sérieusement à faire des bulles (en gros dans journée à zéro patate dans le jargon des commerçants) mais je n'en ai fait aucune en un an. J'ai tenu bon, j'ai tout donné. 

Cette aventure je l'ai commencé avec 6 marques, presque un an après 10 autres sont ajoutées au compteur, pour satisfaire au mieux vos besoin & vos envies. Jamais au grand jamais je pensais pouvoir développer aussi rapidement mon assortiment. J'ai aussi ouvert mon site internet, pour faire partager cette belle aventure à vous qui êtes un peu loin du magasin. Même le site internet à connu une belle évolution. Tout cela grâce à vous, qui derrière vos écrans faites confiance à la boutique. Durant cette première année, j'ai passé haut la main ma première saison estivale et mon premier Noël, les deux périodes chargées d'une année de commerçant. Je ne vais pas vous dire que tout est tout beau tout rose. Cette première année à été rude, difficile, angoissante, plaisante, enrichissante ... laissez-moi vous raconter. 

En effet, même si être ma propre patronne étant mon but principal professionnellement parlant, j'étais loin d'aduler ce métier et de penser que tout serait parfait. Je pense effectivement que d'avoir les pieds sur terre est ce qui m'a fait tenir le coup. J'avais profondément conscience en ouvrant ma boutique que mon temps personnel serait moindre, car passer d'un 35h semaine à 65h semaine (en période creuse les gars) je n'aurais clairement plus beaucoup de temps pour voir mes amis, et toutes les autres choses de la vie. J'avais conscience aussi qu'il serait difficile voir impossible de décrocher, que je serai quasiment h24 connectée avec cette petite entreprise, que l'argent serait le nerf de la guerre & croyez moi que la phrase bateau "le temps c'est de l'argent" ne s'est jamais révélée aussi réaliste qu'aujourd'hui ! Je savais que rien ne serait facile, mais ce qui a été le plus difficile c'est d'être seule en boutique. D'avoir la sensation de porter sur mes petites épaules une montagne telle que le Mont Blanc (ouais c'est costaud les gars). Vous pouvez me croire, quand le doute s'installe en vous, quand vous avez des factures en retard, quand vous avez la gestion de vos stocks, de votre caisse, des commandes internet, des ventes en boutique et que vous êtes là toute seule, bordel que ce n'est pas évident ! Le plus compliqué, c'est mentalement, quand vous passez une matinée entière à ne voir personne franchir la porte de votre boutique et que vous vous remettez en question solo derrière le comptoir ... là c'est compliqué ! 

Mais durant cette première année, j'ai aussi beaucoup rigolé. J'en ai vu passer et j'en ai entendu des vertes et des pas mûres. Notamment le premier jour de l'ouverture, une dame passe devant la vitrine, s'arrête et dit "C'est nouveau ça ! encore un truc qui va pas tenir !" N'écoutez pas ces gens là, la méchanceté gratuite court les rues, la jalousie aussi. Battez-vous pour ce qui vous fait envie & restez convaincue de votre projet. J'ai aussi eu le droit à des clients particulièrement étranges, du type "ne me dites pas bonjour je vais rien acheter" . Merci aux clients cons d'exister, vous faites rayonner mes journées pluvieuses !

Bref, j'ai passé 1 an dans la peau d'une chef d'entreprise. J'ai gagné 10 ans dans la tête, 3cm de plus sur mes cernes, j'ai loupé plusieurs repas, j'ai le sommeil plus léger, j'ai progressé en mathématiques, j'ai gagné en assurance professionnelle, j'ai bu trop de café, j'ai négocié, j'ai fidélisé, j'ai partagé, j'ai parfois oublié de racheter du papier pour mes tickets de carte bleue, je suis tombée dans les escaliers (oui y'a un escalier), j'ai donné du fric au R.S.I, la calculatrice n'a plus de secret pour moi, j'ai aimé vous conseiller, j'ai adoré vous voir partir avec le sourire, j'ai aimé lire vos partages sur les réseaux, croyez-moi j'ai savouré chaque instant, même les plus compliqués. Cette première année s'achève doucement, et laisse place à de beaux projets. 

J'allais oublié ... merci à vous, qui me permettez quotidiennement de me lever en n'ayant aucunement le cafard en allant bosser, ça, ça n'a pas de prix alors merci. 

Suite aux prochains épisodes.

1 commentaires

  1. Un bon anniversaire et beaucoup d'années encore à fêter !

    RépondreSupprimer